Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, class '' not found in /home/perspectiv.04524/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php on line 324
Transformation numérique et éducation 4.0 : où en sommes-nous ?   – Perspectives SSF
Horizons numériques

Transformation numérique et éducation 4.0 : où en sommes-nous ?  

Transformation numérique ; une introduction 

La transformation numérique, souvent désignée par l’expression anglaise « Digital transformation », est un processus par lequel les entreprises et les organisations intègrent la technologie numérique dans tous les aspects de leurs activités. Il ne s’agit pas simplement d’une mise à jour technologique, mais d’une refonte profonde de la manière dont une organisation fonctionne et génère de la valeur (Gouvernement du Québec, 2021). On parle souvent d’une révolution culturelle et organisationnelle en phase avec la quatrième révolution industrielle (Ciolacu et collab., 2022 ; Miranda et collab., 2021). 

Aucun secteur ne semble échapper à la vague de transformation numérique, y compris le domaine de l’éducation (Ciolacu et collab., 2022). Les établissements d’enseignement et les salles de classe intelligentes, les technologies éducatives propulsées par l’intelligence artificielle, l’Internet des objets (IoT en anglais), la chaine de blocs, la réalité virtuelle et augmentée, l’infonuagique, ainsi que les mondes virtuels immersifs, sont autant d’exemples de technologies qui transforment de manière significative l’éducation (Silva et collab., 2021). 

Face à cette évolution, il apparaît essentiel d’élaborer des stratégies pour s’adapter et préparer les personnes étudiantes à évoluer dans un environnement de plus en plus numérisé et interconnecté. Ces nouveaux environnements nous incitent à envisager divers scénarios pour ce que l’on appelle désormais l’Éducation 4.0 ; une nouvelle ère de l’éducation qui intègre pleinement les technologies numériques dans l’apprentissage et l’enseignement (Cordeiro de Oliveira et collab., 2022). 

Éducation 4.0 ; un concept en construction 

S’inscrivant dans la continuité de la transformation numérique, cette nouvelle approche de l’éducation postule l’intégration des technologies dans l’apprentissage et l’enseignement comme une manière de s’adapter et de répondre aux besoins d’un monde de plus en plus connecté et automatisé (Schwab, 2016). 

Il s’agit d’un concept étroitement lié à celui de l’industrie 4.0 (Ciolacu et collab., 2022), qui est caractérisée par l’intégration de technologies telles que l’intelligence artificielle, l’Internet des objets (IoT), la chaine de blocs, la réalité virtuelle et augmentée, et l’infonuagique dans les processus de production et de gestion (Kagermann et collab., 2013). De la même manière, l’Éducation 4.0 intègre ces technologies dans le but de créer des environnements d’apprentissage plus flexibles, personnalisés et interactifs (Ally et Perris, 2022). 

Les compétences telles que la pensée critique, la résolution de problèmes, la créativité, la collaboration et la communication sont essentielles aussi pour réussir dans l’industrie 4.0 (Davies et collab., 2011) et donc, l’Éducation 4.0 met l’accent sur le développement de ces compétences en utilisant des technologies numériques pour y arriver.  

Comment en sommes-nous arrivés à l’Éducation 4.0 ? 

Si nous faisons une revue simplifiée de l’évolution de l’éducation, nous pourrions dire que celle-ci a été marquée par plusieurs étapes correspondant aux différentes révolutions industrielles. 

L’éducation 1.0, qui a suivi la première révolution industrielle, était centrée sur la personne enseignante et reposait sur un mode de transmission unilatéral. Les personnes apprenantes étaient des consommatrices passives d’informations dans des infrastructures traditionnelles telles que les salles de classe aux bureaux standardisés, des amphithéâtres, des bibliothèques, etc. (Deschanet, 2021). 

La deuxième révolution industrielle a donné naissance à l’éducation 2.0, qui a vu l’introduction de travaux pratiques en laboratoire et l’utilisation des premiers appareils électroniques dans l’éducation ; imprimantes, calculatrices, ordinateurs, etc. (López et collab., 2021). Bien que la personne enseignante restât au centre de l’enseignement, cette période encourageait néanmoins l’interaction entre les pairs (Miranda et collab., 2021). 

Quant à l’éducation 3.0, qui a suivi la troisième révolution industrielle, elle a été marquée par l’automatisation et l’utilisation accrue de ressources multimédias et d’outils numériques. Dans ce modèle, le personnel enseignant devient des facilitateurs ou des accompagnateurs, les personnes apprenantes sont les protagonistes du processus et l’on favorise des stratégies d’apprentissage actif (Deschanet, 2021). 

Depuis quelques années, nous sommes entrés dans l’ère de l’éducation 4.0, correspondant à la quatrième révolution industrielle. Cette dernière est caractérisée par l’application de nouvelles méthodes d’apprentissage axées sur les technologies émergentes, telles que l’intelligence artificielle, la réalité immersive, les mégadonnées, la robotique, l’Internet des objets, etc. (Naveen, 2022). 

Alexandra Lez. Tableau adapté de Miranda et collab. (2021) – Résumé de la transition de l’éducation 1.0 à l’éducation 4.0. 

Quelques aspects clés de l’éducation 4.0 

Selon Lopez et collab. (2021), les aspects clés de l’Éducation 4.0 englobent une variété de pratiques innovantes, par exemple : 

  • L’accent mis sur l’apprentissage pratique ; ce dernier est considéré comme un élément essentiel de l’expérience d’apprentissage pour permettre aux personnes étudiantes d’acquérir des compétences pratiques et de les appliquer dans des situations réelles. 
  • La flexibilité du processus d’apprentissage permettant aux étudiantes et étudiants d’apprendre à leur propre rythme. 
  • L’adaptabilité de l’enseignement par rapport aux besoins et préférences individuelles ; personnalisation de l’apprentissage, capacité à s’adapter à des besoins plus spécifiques, etc. 
  • La diversité des approches ; possibilité pour les personnes apprenantes d’explorer différentes approches et de trouver celle qui leur convient le mieux. 
  • La disponibilité de projets à court et à moyen terme visant à encourager les personnes apprenantes à s’impliquer et à développer différentes compétences. 
  • L’exploitation de laboratoires vivants pour créer des scénarios d’apprentissage permettant de travailler dans des environnements réels et d’appliquer des compétences dans des situations concrètes. 
  • L’intégration d’outils numériques et de technologies émergentes pour enrichir l’expérience d’apprentissage et tirer profit des dernières avancées technologiques ; utilisation de l’IA pour personnaliser l’apprentissage, exploitation de l’infonuagique, salles de classe améliorer avec des objets connectés, etc. 

Défis de la transformation numérique et de l’éducation 4.0  

La transformation numérique et l’Éducation 4.0 offrent un potentiel de changement significatif, mais elles ne sont pas sans défis. Parmi ces derniers, nous pouvons nommer, par exemple : 

  • L’accès inégal à la technologie ; comme cela a été mis en évidence lors de la dernière pandémie, il ne faut pas supposer que toutes les personnes ont accès à des appareils et à des connexions Internet de qualité (UNESCO, 2020), une condition préalable essentielle à la transformation numérique. 
  • Les couts liés aux technologies (Bulman et Fairlie, 2016) ; l’installation, la maintenance et la nécessité de mises à jour régulières pour suivre le rythme des évolutions technologiques peuvent peser lourdement sur le budget des établissements d’enseignement, notamment, ceux qui ont des ressources limitées. 
  • La formation des personnes enseignantes ; pour accompagner cette transformation, les personnes enseignantes doivent bénéficier de formations adaptées leur permettant d’exploiter pleinement les technologies numériques (Dima, 2019). Cet impératif demande un accès constant à des ressources et des formations, ce qui peut engendrer des couts importants et demander beaucoup du temps. Ces défis nous amènent à trouver des stratégies pérennes pour demeurer résilients face aux constantes évolutions technologiques. Les compétences numériques des personnes étudiantes ; toutes les personnes ne possèdent pas les compétences requises pour utiliser efficacement les outils numériques. Donc, mettre en place des mesures pour faciliter le développement en matière de littératie numérique devient un besoin (Cukier et collab., 2023) 
  • La cybersécurité et la protection des données personnelles ; la transformation numérique soulève des questions concernant la cybersécurité et la protection des données personnelles (Ahmad et Gupta, 2021). Les établissements d’enseignement doivent donc investir et mettre en place des mesures pour répondre à ces besoins. 
  • L’équilibre juste entre des compétences diverses ; il s’agit d’un aspect essentiel dans la poursuite de la transformation numérique. L’éducation doit favoriser le développement de compétences numériques tout en promouvant le développement de compétences non techniques, par exemple, la communication, la collaboration, l’esprit critique, la résolution de problèmes, etc. 

Conclusion  

La transformation numérique et l’éducation 4.0, propulsées par l’essor fulgurant des technologies et l’intégration des innovations émergentes, détiennent un grand potentiel pour remodeler le paysage de l’enseignement et l’apprentissage. Cependant, leur mise en œuvre n’est pas sans embuches et présente des défis que nous devons analyser avec rigueur. Surmonter ces défis et assurer une mise en œuvre cohérente avec les piliers de l’éducation, nous permettra probablement, d’enrichir de manière significative l’expérience d’apprentissage afin de mieux préparer les personnes étudiantes à évoluer dans des environnements de plus en plus interconnectés et axés sur le numérique. 


Références

Articles Similaires

Silence sur le Métavers : pourquoi n’en entendons-nous plus parler autant qu’avant ? 

Alexandra Lèz et Caroline Bourque

Sortie de Moodle 4 reportée, déploiement prévu au printemps 2023

Marc Couture et Christian Dumont

Wooclap disponible dans Moodle dès janvier prochain

Marc Couture et Christian Dumont

Ajouter un commentaire