On surveille pour vous

Les agents conversationnels en soutien à l’apprentissage

Depuis plusieurs années déjà nous entendons parler du potentiel de l’intelligence artificielle (IA) au service de l’éducation, de tuteurs intelligents, d’analytiques d’apprentissage, d’agents conversationnels, etc.  Selon l’Office québécois de la langue française, un agent conversationnel est : « un assistant virtuel intégré en tant que logiciel tiers dans un service de messagerie instantanée, qui peut dialoguer avec l’internaute au moyen du langage naturel ou encore effectuer diverses actions commandées par celui-ci ». 

D’après le dernier rapport Horizon d’Educause (2020), ces agents développés à l’aide de l’IA et pouvant exploiter des mégadonnées (Big data) constituent l’une des technologies émergentes ayant un grand avenir dans le domaine de l’éducation.   

Selon Morrow (2021), l’enseignement supérieur pourrait tirer beaucoup d’avantages de cette technologie. Il est possible, par exemple, de mettre un agent conversationnel à la disposition des personnes apprenantes à partir du site web d’un établissement qui pourrait répondre à une grande variété de demandes, guider vers l’information précise lorsqu’il y a de grandes quantités d’information à lire, etc., le tout 24 h/24, 7 jours sur 7. L’auteure affirme aussi que ce type de réponses s’alignerait avec les tendances actuelles concernant la rapidité d’accès à l’information.  

Si plusieurs expériences prometteuses nous permettent d’entrevoir l’intérêt de l’usage des agents conversationnels dans l’enseignement supérieur, nous trouvons aussi des exemples mettant en lumière des enjeux importants et de nouvelles tensions éthiques en lien avec ces technologies (un exemple simple, le dérapage du robot conversationnel Tay de Microsoft). Les défis d’une utilisation pédagogique, innovante et éthique de ces agents demeurent de taille.

Il existe une intéressante communauté de pratique sur l’utilisation des agents conversationnels en contexte d’apprentissage : The colMOOC project: Integrating Conversational Agents and Learning Analytics in MOOCs

Références 

Caballé, S. et Conesa, J, Conversational Agents in Support for Collaborative Learning in MOOCs: An Analytical Review, International Conference on Intelligent Networking and Collaborative Systems, 2018, pp. 384-394. 

Brown, M., McCormack, M.,, Reeves, J., Brooks, C.-D., Grajek, S. avec B. Alexander, M. Bali, S. Bulger, S. Dark, N. Engelbert, K. Gannon, A. Gauthier, D. Gibson, R. Gibson, B. Lundin, G. Veletsianos et N. Weber, 2020 EDUCAUSE Horizon Report, Teaching and Learning Edition. EDUCAUSE, 2020).

Eugeny Bezverhny et coll. Use of chat bots in Learning Management Systems, Procedia Computer Science,  volume 169, 2020, pp 652-655

Morrow, S. (2021). The Unexpected Ways Chatbots Will Drive Equity in Education – Salesforce News

Noah L. Schroeder et Scotty D. Craig (2021). Learning with virtual humans: Introduction to the special issue, Journal of Research on Technology in Education, 53:1, 1-7, DOI: 10.1080/15391523.2020.1863114 

Tual, Morgane, À peine lancée, une intelligence artificielle de Microsoft dérape sur Twitter, Le Monde, 24 mars 2016

Articles Similaires

Débat sur l’enseignement magistral

Perspectives SSF

Les compétences interculturelles : essentielles mais difficiles à évaluer

Collectif et Alain Mélançon

Le gouvernement américain ouvre davantage la porte aux programmes d’apprentissage axé sur les compétences

Perspectives SSF

Ajouter un commentaire