Profession citoyen

Apprendre avec VOUS, le portail estrien de l’apprentissage expérientiel au service de la collectivité

En février 2020, à quelques jours du déclenchement de l’état d’urgence sanitaire, le Pôle régional en enseignement supérieur de l’Estrie (PRESE) lançait le portail Apprendre avec VOUS. Identifié comme un projet structurant, il répondait au besoin de mettre en valeur les nombreuses initiatives d’apprentissage par le service à la collectivité des cinq établissements partenaires, soit le Cégep de Sherbrooke, le Collège Champlain – Lennoxville, le Collégial du Séminaire de Sherbrooke, l’Université de Sherbrooke et l’Université Bishop’s.

Sophie Vincent
Sophie Vincent

Ces initiatives qui permettent l’apprentissage expérientiel en collaboration avec la population estrienne touchent plusieurs disciplines : éducation, santé, bureautique, communications, droit, environnement, génie, géomatique, gestion, médiation, philosophie, psychologie, santé animale, traduction…

Nous avons échangé avec Sophie Vincent, coordonnatrice du PRESE, pour en savoir plus sur ce projet et les développements prévus.

Perspectives SSF (P-SSF) – Les initiatives répertoriées sur le site prennent des formes variées. À l’heure actuelle, 22 cliniques-écoles y sont répertoriées, et presque autant de mandats au collégial comme aux premier et deuxième cycles universitaires. Parfois, les mandats sont payants, parfois ils sont gratuits. En général, ils sont liés à des activités créditées, mais pas toujours. Les publics visés sont aussi très variés. Des projets de recherche, du bénévolat et d’autres outils intéressants pour la collectivité sont aussi mis en valeur sur le site d’Apprendre avec VOUS. Les initiatives présentées sont-elles sélectionnées selon un cadre de référence ou des objectifs particuliers?

Sophie Vincent (SV) – En phase projet pilote, notre objectif était de faire un premier recensement d’initiatives déjà existantes dans les trois collèges et les deux universités de Sherbrooke de façon à offrir une porte d’entrée unique à la communauté régionale. Déjà, de réunir les cliniques-écoles existantes dans un même portail est un net avantage, car ces services étaient généralement connus de cercles restreints et difficiles à trouver sur les sites des établissements. Il reste encore beaucoup de travail à faire pour ajouter tous les cours qui proposent aux personnes étudiantes de travailler sur des mandats réels. Nous sommes en développement continu.

La promotion de notre portail a été freinée par la pandémie, du fait que certains services ont été suspendus, mais nous avons tout de même poursuivi notre recension d’initiatives et nous avons offert un service de courtage permettant aux établissements de trouver des clients pour leurs services et aux organismes communautaires de trouver des solutions à des besoins.

P-SSF – Vous dites que les mois de pandémie qui ont suivi l’annonce du portail en ont affecté la promotion tout autant que les activités dans la collectivité. Qu’en est-il du développement du portail Apprendre avec VOUS au cours de la prochaine année?

SV En période de pandémie, nous avons fait des promotions ciblées pour soutenir les initiatives qui cherchaient des clients ou des partenaires. La phase projet-pilote a permis de rassembler une base solide d’information, de mobiliser les cinq établissements et de faire la preuve de concept.  Dès l’automne 2021, nous passerons à un deuxième stade de développement qui permettra de mieux définir la portée de notre projet et d’orienter son développement futur.  Pour la prochaine année, nos priorités seront de mettre en ligne une nouvelle version du portail web Apprendre avec VOUS, mieux adaptée aux besoins identifiés en phase pilote, de créer et d’animer un véritable écosystème de l’apprentissage expérientiel et de développer notre offre de services autant pour le corps enseignant que pour la collectivité.

P-SSF – Le portail Apprendre avec VOUS se veut une vitrine unique et complémentaire aux sites particuliers des services offerts. Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de la valeur ajoutée d’un tel portail?  

SV – Les services offerts par les cliniques-écoles étaient souvent connus des milieux proches des établissements d’enseignement supérieur mais rarement du grand public et encore moins des populations vulnérables auxquelles ces services peuvent le plus bénéficier. Saviez-vous par exemple que la Clinique CURE offre des soins en physiothérapie et ergothérapie pour adultes et enfants, à faible coût pour les personnes qui ne bénéficient pas d’une assurance privée? Que des étudiants en droit de l’UdeS peuvent donner de l’information juridique sur diverses questions? Que vous pouvez faire toiletter votre chien par des étudiantes et étudiants en santé animale au Cégep de Sherbrooke? Que votre préado peut bénéficier d’un accompagnement personnalisé par des étudiantes et étudiants en psychoéducation de l’UdeS pour préparer sa transition au secondaire? Même comme membre de la communauté universitaire, on ne soupçonne pas toute la palette des services disponibles!

D’autres services visent plus spécifiquement des organismes communautaires. Je pense, par exemple, au Programme d’intervention dans la communauté du Centre Lemaire à l’École de gestion ou au cours Leadership de projet du programme de doctorat en médecine qui réalisent chaque année un nombre impressionnant de projets qui répondent à des besoins réels d’organismes en Estrie. Au PRESE, notre objectif est de réunir toutes ces opportunités dans une même vitrine et de les faire connaître par divers modes de communication et de promotion ciblés.

P-SSF – De plus en plus d’établissements se positionnent à l’égard de l’apprentissage expérientiel et de l’apprentissage par le service à la collectivité. Le service à la collectivité, de même que l’engagement communautaire des étudiants, est pour plusieurs directement lié à la formation de professionnels et citoyens écoresponsables. Comment le PRESE se positionne dans l’univers des définitions de l’apprentissage expérientiel?

SV – Pour l’instant, nous travaillons avec une définition assez large : nous tentons d’identifier les projets qui permettent de mettre à profit l’expertise développée par les étudiantes et les étudiants dans le cadre de leurs cours ou par leurs travaux de recherche au bénéfice du bien commun de la communauté de l’Estrie. Les services offerts doivent être gratuits ou à coût réduit. Nous excluons pour l’instant les stages rémunérés au collégial et à l’université, qui bénéficient d’autres réseaux de diffusion déjà bien établis.

La difficulté que nous rencontrons est que la définition de l’apprentissage expérientiel peut varier considérablement d’une faculté à l’autre et d’un établissement à l’autre. Au PRESE, nous travaillons avec des établissements collégiaux et universitaires, francophones et anglophones, ce qui apporte une pluralité de points de vue. Notre objectif avec le portail Apprendre avec VOUS est de trouver une zone de convergence qui rallie et mobilise l’ensemble des établissements. Au cours des prochains mois, nous allons créer un comité inter-établissement pour établir des définitions communes et orienter la suite du projet. 

P-SSF – Comment imaginez-vous Apprendre avec VOUS dans 5 ans?

SV – Que deviendra Apprendre avec VOUS dans 5 ans? C’est difficile à dire, puisque cela dépendra des ressources financières qui seront accordées et des orientations collectives qui seront établies en collégialité entre les établissements. Le terrain de jeu des possibilités est si vaste! S’il est permis de rêver, je dirais que le portail pourrait devenir le carrefour de plusieurs besoins qui sont actuellement peu desservis ou disséminés et qui sont à l’interface de l’enseignement, de la recherche, de la collectivité régionale et du développement de la valeur de l’engagement social chez la communauté étudiante. Je pense à toutes sortes d’initiatives de vulgarisation scientifique destinées au grand public, aux projets de recherche qui ont besoin de recruter des volontaires parmi la population locale, à des façons d’encourager les étudiantes et étudiants à siéger à des conseils d’administration d’organismes communautaires de l’Estrie, aux services et outils pédagogiques pouvant être mis à la disposition des écoles primaires et secondaires… J’aimerais qu’on multiplie les occasions pour que les étudiants puissent mettre en pratique leur expertise au profit du bien commun en Estrie. Il y a assurément beaucoup à faire, et il faudra établir les priorités. Quiconque est intéressé à participer à cette réflexion est invité à me contacter.

 « À propos du PRESE »

Le Pôle régional en enseignement supérieur de l’Estrie (PRESE) est l’un des 14 pôles régionaux en enseignement supérieur financés par le ministère de l’Enseignement supérieur du Québec. Le PRESE regroupe l’Université Bishop’s, le Collège régional Champlain, le Collégial du Séminaire de Sherbrooke ainsi que le Cégep de Sherbrooke et l’Université de Sherbrooke.

Articles Similaires

Les diplômés de l’UdeS, des diplômés écoresponsables?

Véronique Bisaillon

Un balado pour découvrir le campus principal, laboratoire de développement durable

Véronique Bisaillon

De personnes citoyennes responsables à gestionnaires responsables, la proposition du programme d’intervention dans la communauté

Véronique Bisaillon

Ajouter un commentaire